Informations générales

Que finance le Prêt Restauration ?

Les investissements et les dépenses :                                                                

• permettant l’amélioration de l’hygiène alimentaire

• en faveur de l’accessibilité et de l’accueil de la clientèle

• relatifs la mise aux normes en termes de sécurité

• liés à une démarche favorable à l’environnement

•  à la formation du personnel ; à l’amélioration des pratiques de service  en salle ; à l’apprentissage des langues étrangères ou de conception et  de diffusion de supports de présentation des cartes et menus en langues  étrangères ;

• à la promotion du savoir-faire et des démarches « qualité » entreprises par l’établissement.

La mise en place de solutions techniques :

• ayant un impact positif sur la visibilité et le référencement de l’établissement sur le net ;

• permettant l’équipement d’outils numériques (tablettes digitales, objets connectés, etc.) dans l’établissement

La reprise  d’un fonds de commerce ou de la majorité de parts sociales, y compris le remboursement de comptes courants d’associés, accompagnée d’une modernisation représentant au moins 20% du coût total du projet (exclues les créations à l’exception de celles créées à l’occasion de la reprise d’un établissement de plus de 3 ans)

Les avantages du Prêt Restauration

Finance notamment les investissements liés à la formation, le respect des normes, l'équipement numérique. Aucune garantie sur les actifs de l’entreprise (absence de nantissement,d'hypothèque...), ni de caution personnelle
6 ans dont 1 an de différé en capital afin d'alléger les charges de remboursement de la première année

Un prêt participatif qui facilite l'accompagnement bancaire

Un taux bonifié 

L'augmentation du BFR liée au programme d’investissement

Les points forts de la solution

  • Finance notamment les investissements liés à la formation, le respect des normes, l'équipement numérique.
  • Aucune garantie sur les actifs de l’entreprise (absence de nantissement,d'hypothèque...), ni de caution personnelle
  • 6 ans dont 1 an de différé en capital afin d'alléger les charges de remboursement de la première année                                                                                            
  • Un prêt participatif qui facilite l'accompagnement bancaire
  • Un taux bonifié
            

                 

             

Conditions particulières

Qui peut en bénéficier ?

Les entreprises Françaises de Métropole et des Départements d'Outre-Mer appartenant au secteur de la restauration.

Dont les codes NAF (APE) sont :

  • 56.10A Restauration traditionnelle
  • 56.10B Cafétérias et autres libres-services
  • 56.10C Restauration de type rapide
  • 56.21Z Services des traiteurs
  • 56.30Z Débits de boissons
  • 55.10Z Hôtels et hébergement similaire (au titre de la modernisation de la partie restaurant)
  • ainsi que les autres entreprises engageant un programme  d’investissement  concernant une activité prévue par l’un des codes NAF  ci-dessus,

créées depuis plus de 3 ans (à l’exception des entreprises créées à l’occasion de la reprise d’un établissement de plus de 3 ans),

ayant contracté un financement bancaire portant sur le même programme d’investissement.

Entreprises éligibles

Les entreprises de France métropolitaine et DOM, y compris les  non-PME, appartenant au secteur de la restauration (restauration  traditionnelle, cafétérias et autres libres-services, restauration de  type rapide, service des traiteurs, débits de boissons) :

  • entreprises personnelles et sociétés inscrites au Registre du commerce,
  • créées depuis plus de trois ans (à l'exception des entreprises créées pour la reprise d’un établissement de plus de 3 ans).

Aide apportée

  • Le Prêt Restauration a un montant compris entre 40 000 € et 600 000 €.

Durée / Amortissement

  • 6 ans, dont 1 an de différé d’amortissement en capital, suivi de 20 échéances trimestrielles à terme échu.
  • Amortissement linéaire du capital.

Infos_prêt_restauration

Type d'aide

Prêt

Organisme

BPIFRANCE

Montant total

40 000 € à 600 000 €

Départements concernés